Comment le film Morbius a été influencé par Pokémon?

Le réalisateur de Morbius, Daniel Espinosa, a révélé sa source d’inspiration improbable pour la dernière entrée dans l’univers Spider-Man de Sony. Il aurait été inspiré par la franchise Pokémon de Nintendo.

« J’ai une fille de six ans, et elle s’intéressait vraiment à Pokémon », a déclaré Espinosa à IGN. « Et vous savez, j’ai regardé Pokémon au fil des ans. Mais j’adore vraiment la façon dont ils utilisent la lumière et les couleurs pour exprimer ces pouvoirs. Lorsque vous regardez Morbius, il a toujours cette traînée de violet dans les bandes dessinées et ce ne sont normalement que des lignes faites avec un crayon. Mais j’ai pensé que si nous pouvions prendre ce genre d’idée de Pokémon et la traduire en expérience psychédélique, je pourrais créer une nouvelle version de la façon d’exprimer les pouvoirs. »

Les pouvoirs de Morbius appartiennent principalement au personnage principal, le Dr Michael Morbius, qui est un scientifique talentueux qui souffre d’une maladie sanguine rare. Au cours de la recherche d’un traitement, Morbius tente un remède non conventionnel qui lui donne une forme de vampirisme transgénique. Il possède de nombreux pouvoirs surnaturels typiques d’un vampire, mais sans la plupart des faiblesses autres qu’une soif de sang.

Morbius sera interprété par Jared Leto et, pour lui, l’un des attraits de jouer le personnage était de trouver comment représenter ces pouvoirs vampiriques à l’écran, en particulier ceux qui étaient moins visuels. « C’était amusant d’explorer sa force et sa vitesse accrues », a expliqué Jared Leto. « Et il peut utiliser l’écholocation – comment traduisez-vous cela en une performance, la capacité de voir en utilisant votre sens de l’ouïe? »

Morbius n’est pas le seul personnage du film à avoir des pouvoirs vampiriques. Milo (Matt Smith), l’ami d’enfance de Morbius, souffre également de la même maladie du sang. Malgré les avertissements de Morbius, Milo vole le remède pour lui-même et subit la même transformation. Cependant, Milo n’a pas les mêmes dilemmes moraux que Morbius. Selon Sony, « Morbius a peur de ses pouvoirs, Milo les embrasse ».

Pour montrer la transformation physique qui accompagne ces pouvoirs, les cinéastes de Morbius se sont tournés vers la même technologie VFX qui a donné vie à Thanos dans Avengers: Endgame. Les acteurs ont joué avec des points de référence sur leurs visages et des caméras de casque, qui ont ensuite été utilisées pour créer l’effet vampirique. « Le logiciel peut traduire cette performance en la performance d’une créature complètement différente. C’est quelque chose que nous avons assez bien réussi avec Thanos », a expliqué le superviseur des effets visuels Matthew E. Butler.

Morbius sort en salles le 1er avril.

Source: IGN