Disney+ dépasse ses prévisions de croissance d’abonnés pour 2021

Le service de streaming phare de la Walt Disney Company, Disney+, a bien terminé l’année 2021, dépassant de loin les prévisions de croissance pour l’année et approchant les 130 millions d’abonnés.

Comme indiqué par Variety, Disney+ comptait un total de 129,8 millions d’abonnés payants dans le monde à la fin de 2021, après avoir gagné 11,8 millions d’abonnés au cours du trimestre qui s’est terminé le 1er janvier 2022 (c’est-à-dire le premier trimestre fiscal de Disney en 2022). En moyenne, les analystes du secteur ont prévu que Disney+ ne gagnerait que 7,3 millions d’abonnés au cours de cette période.

Disney+ a en fait manqué ses objectifs d’abonnés pour le trimestre précédent (c’est-à-dire le dernier trimestre fiscal de 2021) – qui s’est terminé le 2 octobre 2021 – bien qu’ils aient quand même réussi à bien terminer l’année civile 2021. Le service de streaming a clôturé 2020 avec 94,9 millions de clients payants, ce qui signifie que 2021 a vu une augmentation de 37% du nombre total d’abonnés de Disney+. De plus, Disney rapporte 21,82 milliards de dollars de revenus et 1,06 $ de bénéfice ajusté par action pour le premier trimestre fiscal de 2022, ce qui dépasse les estimations des analystes de 18,36 milliards de dollars de revenus et de 0,61 $ de bénéfice par action.

Disney a également révélé pour la toute première fois le nombre d’abonnés Disney+ par région. Sur les 129,8 millions d’abonnés du service, 42,9 millions résident aux États-Unis et au Canada. Hors Disney+ Hotstar, le service compte 41,1 millions d’abonnés internationaux. Enfin, Disney+ Hotstar – qui est la marque de Disney+ en Inde et dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est – compte lui-même 45,9 millions d’abonnés. En 2021, les abonnements aux États-Unis et au Canada ont augmenté de 18%, tandis que les abonnements Hotstar ont augmenté de 57 % et les abonnements internationaux non Hotstar ont augmenté de 40 %.

Variety attribue en partie l’augmentation du nombre d’abonnés aux principales sorties de Disney+ de fin d’année comme The Beatles: Get Back et Hawkeye de Marvel Studios. Il convient également de noter que Disney+ a gagné 2 millions d’abonnés basés aux États-Unis au cours du dernier trimestre grâce à la décision de le regrouper avec le service Hulu With Live TV.

« Nous ne souscrivons pas à la conviction que le cinéma est le seul moyen de construire une franchise Disney », a déclaré le PDG de Disney, Bob Chapek, aux investisseurs. « Nous sommes optimistes sur notre contenu, non seulement en termes de quantité, mais aussi en termes de qualité. » Le PDG a poursuivi : « Nous continuons à gérer notre activité [direct-to-consumer] sur le long terme, et sommes convaincus que notre divertissement de haute qualité et notre expansion sur d’autres marchés dans le monde nous permettront de développer davantage nos plateformes de streaming à l’échelle mondiale. « 

Source: Variety

Laisser un commentaire