Kamen Rider Dragon Knight: l’adaptation complètement manquée

Au milieu des années 2000, les Frères Wang, fans de longue date de Kamen Rider, célèbres dans le monde Toku pour les films Guyver et réalisateurs d’un épisode de Power Rangers Lost Galaxy, ont commencé à se pencher autour d’un pilote pour une nouvelle série Ameri-Toku, adaptée de Kamen Rider Ryuki. Avec le financement de la série par Adness, la série prendrait 3 ans avant de terminer le tournage et enfin d’être diffusée. À cette époque, la série était très attendue par les fans, les producteurs promettant que ce serait une version beaucoup plus fidèle de Kamen Rider que l’adaptation précédente, Masked Rider.

Alors que le pilote a reçu une réponse tiède, la bande-annonce de la série a été acclamée par tous. Cela ressemblait à un concurrent sérieux pour prendre une partie de la popularité de Power Rangers, d’autant plus que c’était à peu près à l’époque où Disney faisait n’importe quoi avec la franchise. Le scénariste en chef, Nathan Long, a promis que la série aurait plus de poids que Power Rangers et qu’elle avait été écrite pour les fans adultes. Les espoirs étaient grands.

Synopsis: Kit Taylor, orphelin, cherche son père, mais découvre en cours de route un jeu de l’Avent, lui donnant le pouvoir de se transformer en Kamen Rider et de contrôler des pouvoirs incroyables. Il fait équipe avec Len, Kamen Rider Wing Knight, qui révèle qu’un extraterrestre nommé Général Xaviax a capturé son père et prévoit de faire de même pour toute la race humaine.

Tout au long de la série, Xaviax recrute de nouveaux Riders pour se battre pour lui à travers diverses formes de tromperie. Certains de ces Riders rejoignent Kit et Len, d’autres se battent contre eux, mais à la fin beaucoup sont « ventilés » (tués). Alors que la série touche à sa fin, deux mondes entrent en collision et le groupe peut même avoir besoin de l’aide du Maître de l’Avent. Pendant tous ces événements, une amie de Kit, Maya, une journaliste en herbe, enquête sur les Riders avec ses amis, sans savoir à quel point elle s’est mise en danger.

Kamen Rider Dragon Knight

Ce qui a fonctionné

Les frères Wang sont connus pour l’action, ayant déjà réalisé le film d’action Drive et leurs compétences sont pleinement exposées avec Dragon Knight. La multitude de combats étaient savamment chorégraphiés et dégageaient une énergie dynamique. Les combats de la série étaient d’une telle qualité qu’ils ont été soumis pour examen lors du premier prix Daytime Emmy pour « Outstanding Stunt Choreography(Chorégraphie de cascade exceptionnelle) ». La série a remporté à juste titre ce prix, ce qui en fait le seul Ameri-Toku à remporter un Emmy (bien que Power Rangers: la Force du Temps ait été nominé pour un Emmy de conception sonore de nombreuses années auparavant).

La série a vraiment essayé d’être différente et cela lui donne quelques points. Ils n’ont pas eu peur d’essayer de prendre un chemin différent en faussant la série un peu plus dans son histoire et ses intrigues. Les producteurs de la série ont contacté les fans pour aider à commercialiser la série et ont maintenu le contact avec eux pendant la diffusion de la série. Les producteurs et les scénaristes avaient vraiment beaucoup d’amour pour la série.

Kamen Rider Dragon Knight

Ce qui n’a pas fonctionné

Tout ce que cette bande-annonce nous promettait? Que des mensonges. L’histoire a complètement tué Kamen Rider Dragon Knight. Cela ressemble plus à une fanfiction qu’à une véritable série télévisée. Les complots sont introduits et rejetés en un clin d’œil. Lorsque l’histoire principale de la série semble être résolue avec 10 épisodes restants, la série se démène pour inventer quelque chose pour remplir le reste du temps. Saviez-vous que certains hackers adolescents ont plus de compétences que l’ensemble du gouvernement américain? Non? Et bien dans le monde de KRDK, c’est le cas!

Les personnages de la série sont uni-dimensionnel. Notre héros, Kit, est une pâle copie de Ryan Steele(VR Troopers) avec son histoire de père disparu avant qu’il ne devienne en quelque sorte… génériquement bon. Je me bats pour la terre! Parce que euh… BONTÉ !

La personnalité de Len est à peu près « Je porte des lunettes de soleil, une veste en cuir et je m’entraîne sur les toits. Tu veux me voir faire tourner ce bâton? C’est assez chouette! »

Nous ne savons même pas quoi dire propos de Maya. Ses amis sont censés être un soulagement comique, mais cela ne colle simplement pas à l’histoire «sérieuse» qui se déroule autour d’eux. Maya devient un Kamen Rider pour un épisode, mais il semble plus que les producteurs voulaient la mettre dans une tenue noire serrée pour quelques scènes plutôt que de laisser son personnage se développer.

Les autres Kamen Riders sont encore plus ridicules. Nous avons des personnages stellaires comme Richie. Qui est riche. « Tu ressembles à un million de dollars, mon frère! » Il se fait tuer après deux épisodes. Dieu merci.

Brad Barret, qui gagne toujours. Saviez-vous qu’il gagne toujours? Parce qu’il gagne toujours des courses de moto. Il gagne toujours ! IL GAGNE TOUJOURS ! Je suis presque certain que ce sont les seuls mots qu’il prononce dans la série.

Ensuite il y’a Chris. Il arrive en fait à être dans l’un des meilleurs épisodes de la série. Où il meurt! Chris est un gamin de l’armée mais ne peut pas servir parce qu’il souffre d’asthme. Pas une mauvaise idée, mais son piratage informatique et sa respiration sifflante tout en criant, « MARINES! » est plus hilarant que déchirant.

Oh, nous avons aussi un gars qui est sacrément proche de violer Maya. Mais ça va, quand son univers miroir totalement pas diabolique apparaît dans les dix derniers épisodes ? Elle s’entend avec lui ! Parce qu’apparemment c’est comme ça que fonctionne les émotions…

Au fait, quand les producteurs ont promis que la série était faite pour les adolescents, ils ne plaisantaient pas. Elle a également été clairement faite par des adultes avec un cerveau d’adolescent. Si la série avait un slogan il serait: Tant qu’il y’a de la bagarre, pas besoin d’une bonne histoire. Sans oublier les plans de caméra à peine pervers sur la seule femme Kamen Rider.

La série semble obsédé par le fait d’être « cool » mais oublie d’avoir toute sorte de substance. Bien que les combats soient indéniablement époustouflants, ils manquent de vrai punch parce qu’ils n’ont pas de contexte. Nous ne ressentons aucun lien émotionnel avec ce qui se passe. Pourquoi se battent-ils? Pour sauver le monde? Oh ouais d’accord, cool mais donnez-moi quelque chose de plus personnel! Se battre pendant 5 minutes sans arrêt devient un peu ennuyant s’il n’y a pas de composante émotionnelle.

Les gens pourraient avancer l’arguments que c’est une adaptation de Tokusatsu. Ce sont des séries amusantes et pleines d’action, avec beaucoup d’effets flashy pour inciter les enfants à acheter des jouets. Il semble que les producteurs de Kamen Rider Dragon Knight n’aient pas reçu ce mémo, promettant un spectacle qui allait être bien meilleur que Power Rangers parce que c’était sérieux et que ce n’était pas un truc pour enfant! Lorsque vous faites ce genre de déclaration, vous feriez mieux de vous y tenir. Ce « sérieux » a fini par rendre la série encore plus juvénile que Power Rangers.

Kamen Rider Dragon Knight

Pourquoi ça n’a pas marché?

En plus de tout ce qui précède, les redoutables ventes de jouets n’ont pas aidé, étant donné qu’aucun des jouets n’a même été publié avant la fin de la série. Ils étaient aussi terribles. J’en ai acheté un à une convention. Je l’ai perdu. Je n’ai pas pris la peine de le trouver depuis. Peut-être que l’univers essaie juste de m’aider à cacher la honte de dépenser de l’argent pour une série aussi terrible.

Lorsque votre série est une publicité pour les jouets, ne pas en avoir n’aide vraiment pas votre cas pour une 2ème saison. Mais cela n’était probablement pas prévu, la série a été diffusée sur la CW. Une chaîne qui n’avait pas eu de contenu pour enfants depuis des années.

Il y avait aussi un jeu vidéo où l’ancien Ranger noir et vert Johnny Young Bosch a exprimé Kit… qui a été publié après la fin de la série. Je n’ai aucune idée avec qui Adness était partenaire, mais ils avaient vraiment besoin de l’intensifier. Toute la façon dont Adness a géré la série était étrange. Ils ont tourné un pilote, l’ont présenté, personne ne l’a acheté, alors ils sont juste allés de l’avant et ont tourné 40 épisodes de toute façon. Ils ont attendu d’obtenir un accord après avoir tout tourné. Pas étonnant qu’Adness se soit retrouvé dans la mouise après cette série, ce n’est pas comme ça que la télé fonctionne les gars!

Kamen Rider Dragon Knight est également un exemple classique de la raison pour laquelle les fanboys qui dirigent la série peuvent être une très mauvaise idée. Certains peuvent y arriver, comme Russel T. Davies avec Doctor Who. Il savait ce dont la série avait besoin pour réussir auprès d’un large public et cela a fonctionné à merveille. Les frères Wang étaient de grands fans de Kamen Rider (ils avaient même fait un film de fans des années auparavant) et étaient obsédés par le fait que KRDK soit fidèle à l’héritage Ishinomori. Cela signifiait que cela devait correspondre à ce qu’ils pensaien.

Parlons de ce que sont les gars cool, car ce ne sont certainement pas des montages de gars en chemises musclées faisant des démonstrations d’arts martiaux au sommet de gratte-ciel. Cool, c’est en fait avoir une histoire. Cool, c’est d’avoir des personnages qui font plus que débiter leur trait de caractère encore et encore.

Disons-le de cette façon. Masked Rider avait des personnages plus crédibles. Oui, c’est vrai, la série avec Ferbus et un extraterrestre nommé Dex. Il vous a dit tout ce que vous deviez savoir sur la série dans son introduction d’une minute, tandis que l’ouverture de Kamen Rider Dragon Knight vous a également donné une image solide de ce qui vous attendait.

Ferbus a plus de personnalité que la moitié de la distribution de Dragon Knight, et tout ce qu’il dit, c’est « DEXXXXXXX » et trolle tout le monde. La voiture de Dex, Magno, a plus de personnalité que Brad « Gagne Toujours » Barret. Elle se soucie de Dex mais rivalise avec sa moto, Chopper. Disons encore ceci. Un furby extraterrestre, une voiture et une moto ont plus de caractère et de profondeur que le casting de KRDK. Je déteste cette série.

Oh aussi, peut-être que les gens n’aiment pas les récapitulatifs de trois minutes qui incluent des séquences de transformation complètes et trois séries de clips déjà vus. L’un d’eux était le dernier épisode. Oh oui, le dernier épisode de KRDK n’était qu’un long clip, vous savez, au cas où vous auriez manqué les trente-neuf derniers épisodes, cet épisode est là pour vous rappeler tout ce qui s’est passé. Pourquoi 40 épisodes ? Pourquoi? La série adaptait des séquences de Ryuki et pourtant, elle a tourné tellement de nouvelles images.

Kamen Rider Dragon Knight

La série vaut-elle la peine d’être regardé?

Non. Au moment où vous pensez que la série s’est enfin trouvée? Cela serpente juste dans des intrigues stupides sur les extraterrestres de Roswell et les doubles de l’univers miroir. À moins que vous ne soyez une sorte de junkie d’action hardcore et que vous sautiez toutes les scènes de conversation, restez loin de cette série. Il s’agit d’une autre série Ameri-Toku qui n’a jamais été publiée sous aucune autre forme aux Etats-Unis, mais vous pouvez obtenir la série complète au Japon. Apparemment, ils l’ont bien aimé.

Kamen Rider Dragon Knight

Trivia

La série a été diffusée au Japon avec un doublage mettant en vedette plusieurs anciens acteurs de Kamen Rider, dont le doublage original de Kamen Rider Knight Len. La série a même été doté d’une véritable chanson thème! Le Japon a tout ce qu’il y a de mieux.

N’oubliez pas de jeter un coup d’œil à nos bons plans.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires