Les Eternels: les pouvoirs de l’un des personnages ont totalement changés

Les fans de longue date des Eternels de Jack Kirby ont déjà observé des changements apportés aux personnages pour les débuts cinématographiques à venir de l’équipe, et pour un Eternel en particulier, le film apporte également un changement significatif aux pouvoirs du personnage.

Kumail Nanjiani, qui incarne le maître combattant Kingo dans le film, décrit comment les pouvoirs de son personnage ont évolué au cours du développement du film. « Ils ont en fait changé mon pouvoir à un moment donné », a déclaré l’acteur à Collider. « J’allais être vraiment bon avec les épées – j’allais avoir deux épées, et c’était lors de la première réunion. Lors de la deuxième réunion [la réalisatrice Chloé Zhao] a décidé, ‘Non, je ne veux pas voir d’épées – il va faire des pistolets avec ses doigts.' »

« Je me suis dit, des pistolets à doigt? », a poursuivi Nanjiani. « Ça a l’air tellement maladroit. Elle me dit : ‘Crois-moi, ça va être super.’ Elle avait raison, ça a l’air génial. »

Le changement est en fait un changement fondamental par rapport au personnage tel qu’il est apparu à l’origine dans les bandes dessinées. Kingo Sunen a été introduit en 1976 dans Eternals #11, s’inspirant des guerriers samouraïs japonais d’il y a des siècles, muni d’une seule épée de style samouraï. Au fil des ans, le personnage a évolué, évitant plus tard la robe traditionnelle pour une armure de type samouraï, et s’armant parfois d’une épée supplémentaire.

Comme ses collègues Eternels, Kingo possède également des pouvoirs plus traditionnels comme le vol et la super-force, et Nanjiani a parlé de l’éventail éclectique de capacités de l’équipe. « Ce qui m’intéresse dans ce film et les super pouvoirs, c’est que vous avez Ikaris qui a les pouvoirs de super-héros les plus traditionnels, n’est-ce pas? », a poursuivi Nanjiani. « Il vole, il tire des rayons, ses pouvoirs sont comme la force physique. »

« À l’autre extrémité du spectre, vous avez Sersi, dont les pouvoirs sont très basés sur la nature, n’est-ce pas? Elle transforme les choses en fleurs, elle peut affecter la matière. Ce sont deux types de pouvoir très différents, donc pour moi, c’était excitant de faire un film de super-héros où vous pouvez vraiment comprendre ce que sont les pouvoirs traditionnels des super-héros, et quelle est une version différente de celle qui a peut-être été écartée auparavant. »

La version bande dessinée de Kingo s’appuyait souvent davantage sur ses capacités de combat que sur ses pouvoirs innés, de sorte que la version cinématographique, dont les armes sont maintenant un sous-ensemble de ces pouvoirs, ne ressemble guère à son homonyme de bande dessinée.

Source: Collider