Le réalisateur de Moon Knight qualifie la scène égyptienne de Wonder Woman 1984 de « honteuse »

Le réalisateur de Moon Knight, Mohamed Diab, avait des mots choisis pour décrire la représentation de l’Égypte par Wonder Woman 1984.

Dans le dernier numéro de SFX, le cinéaste égyptien s’est confié sur ses frustrations face à la manière dont son pays est souvent représenté dans les grands films occidentaux. « C’est toujours exotique – nous appelons cela l’orientalisme », a déclaré Diab. « Cela nous déshumanise. Nous sommes toujours nues, nous sommes toujours sexy, nous sommes toujours mauvais, nous sommes toujours exagérés. Vous ne voyez jamais vraiment Le Caire. Les scènes sont tournées en Jordanie, au Maroc ou même parfois en Espagne. Cela nous met vraiment en colère. Le réalisateur s’est ensuite penché sur Wonder Woman 1984, expliquant pourquoi le film l’avait tellement frustré. « Je me souviens d’avoir vu Wonder Woman 1984 et il y avait une grande séquence en Égypte et c’était une honte pour nous. Vous aviez un cheikh – cela n’a aucun sens pour nous. L’Égypte ressemblait à un pays du Moyen Âge. Cela ressemblait au désert. »

Ce n’est pas la première fois que Diab critique l’univers étendu de DC pour sa fausse représentation de l’Égypte. Le réalisateur a également fustigé le prochain film Black Adam pour avoir choisi des acteurs non égyptiens dans des rôles qui, selon lui, étaient destinés aux Égyptiens. « J’étais vraiment ennuyé par DC quand ils ont mis Black Adam dans un pays fictif du Moyen-Orient comme excuse pour introduire des non-Égyptiens, alors que c’était évidemment censé être en Égypte », a déclaré Diab. « Les opportunités de représentation ne doivent pas être gaspillées… Mais ce n’est pas une erreur complète puisqu’elle est basée sur une itération de la bande dessinée qui ne mentionne pas l’Égypte. »

Diab promet que Moon Knight parvient à rester fidèle et authentique à l’Égypte, en traitant la nation et sa culture avec respect. « [Cela fait] partie de la série parce que cela fait partie de la bande dessinée. Cela fait partie de la façon dont il obtient ses pouvoirs », a déclaré Diab. « C’est enraciné dedans. Il y avait définitivement de la place pour jouer [dans Moon Knight] mais gardez-le aussi authentique que possible, dans le domaine du fantastique. Même dans les bandes dessinées originales, ils ont fait un excellent travail de recherche et essayer de représenter une Égypte authentique. »

L’histoire d’origine de Moon Knight voit le mercenaire au cœur froid Marc Spector ressuscité par Khonshu, le dieu égyptien de la Lune. Bien que l’on ignore actuellement comment la série décrira l’histoire, les différentes bandes-annonces ont inclus des scènes se déroulant en Égypte et dans les environs.

Moon Knight est diffusé sur Disney+ depuis le 30 mars.

Source: SFX, via GamesRadar+