La triste histoire de ce qui est arrivé à Highschool of the Dead

Highschool of the Dead a été créée il y a près de 12 ans au Japon. L’anime, qui suit le parcours d’un groupe d’adolescents tentant de survivre à une apocalypse zombie, a été généralement bien accueilli par la critique et est maintenant devenu tristement célèbre pour sa violence graphique, son étrange sens de l’humour et la sexualisation flagrante de ses personnages.

Cependant, après seulement une seule saison (qui se termine sur un cliffhanger), de nombreux fans se sont demandé ce qui s’était passé pour empêcher cette série NSFW d’être renouvelée. Pour ceux qui n’étaient pas là à l’époque ou qui n’ont pas eu la chance de faire des recherches sur la série, tout cela peut sembler plutôt déroutant.

Highschool of the Dead

Écrit par Daisuke Satō et illustré par Shōji Satō, Highschool of the Dead a fait ses débuts dans le numéro de septembre 2006 du magazine Monthly Dragon Age de Fujimi Shobo. En 2007, Shobo et Shoten ont commencé à produire des volumes de tankobon des chapitres publiés, et ont continué à le faire jusqu’en 2011. Au moment de la sortie du septième et dernier tankobon, le manga avait plus de trois millions d’exemplaires en circulation au Japon. La série est devenue si populaire en ligne grâce à l’utilisation de scanlations que ses auteurs ont inclus un message en anglais dans l’impression du magazine du cinquième chapitre, demandant aux lecteurs d’acheter le manga lorsqu’il est disponible.

Lorsque Highschool of the Dead est sorti en anglais, son deuxième volume s’est hissé à la quatrième place de la liste des mangas les plus vendus du New York Times, battant des classiques tels que Naruto et Blue Exorcist. Il a continué à être bien accueilli au Japon et est apparu à plusieurs reprises en tête des classements des ventes d’Oricon. Pour le dire simplement, un manque de ventes ou d’intérêt n’était pas la raison de la fin prématurée de Highschool of the Dead. Le manga et l’anime ont été d’énormes succès, et les fans attendaient avec impatience ce qui allait suivre.

Highschool of the dead

Malheureusement, le scénariste du manga, Daisuke Sato, est tombé malade en 2008, rendant la production de la série de plus en plus difficile à gérer. Cela a conduit le manga à être mis en pause jusqu’en 2010 – la même année que l’adaptation animée de Highschool of the Dead a été diffusée au Japon – bien que même au retour de l’écrivain, rien d’autre n’ait été créé. En avril 2013, Highschool of the Dead a fait un bref retour grâce à la sortie d’un seul chapitre; cependant, aucun des personnages principaux n’était présent. Au lieu de cela, le chapitre montrait la police en train de nettoyer l’école et un groupe d’autres survivants contenus à l’intérieur.

Malheureusement, en 2011, Sato a reçu un diagnostic de cardiopathie ischémique et son état s’est progressivement aggravé au cours des années suivantes. Peu de temps après la sortie du dernier chapitre de Highschool of the Dead, le manga a de nouveau été mis en pause. Sato est décédé en 2017 à l’âge de 52 ans.

En 2019, le co-créateur de Highschool of the Dead, Shouji Sato, a été interviewé par Comic Natalie, où il a évoqué la mort de son ami et pourquoi la série n’allait pas continuer. « Les fans d’outre-mer qui ne connaissent pas les détails de la situation disent: » dessinez une suite tout de suite « , mais ce n’est pas si facile », a-t-il déclaré. « Nous sommes attristés que le travail se soit arrêté à mi-chemin, mais juste penser à Daisuke Sato me fait penser que je ne peux pas m’impliquer négligemment. »

Alors que les fans sont sans aucun doute attristés que Highschool of the Dead ne soit pas relancé de sitôt, il est honorable que Shouji Sato considère Daisuke comme faisant partie intégrante de la création du manga; c’est une décision respectueuse de garder la série dans le cadre de son héritage. Bien que l’histoire de ce qui est arrivé à cette série soit désagréable, les fans peuvent toujours revenir en arrière et lire le manga ou regarder l’anime de 2010. Il reste tout aussi bizarre et controversé qu’il l’était en 2010 et vaut le détour pour quiconque ne l’a pas déjà expérimenté.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires